Congres sur la longévité et les problèmes qu’elle entraîne

L'Association médicale des Caraïbes et le Club des 120 ans convoquent, chaque année, le Congrès international sur la longévité satisfaisante à La Havane. En 2011, il s’agira de la 9e édition du congrès. Celui-ci se tiendra du 27 au 29 mai à l’hôtel Nacional de Cuba et est présidé par le Dr. Selma-Housein lui-même. Le Congrès comprend des activités comme une promenade pour une éternelle jeunesse, un concours de natation pour les 80 ans et plus, une réunion de plusieurs centenaires cubains, des conférences de médecins de partout à travers le monde, etc.

Destination :  Havane
Date de départ : 21 Mai 2011 de Montréal
Durée du séjour : 1 Semaine
Cie Aérienne :  Cubana

Depart: CU171    21MAY11 YUL 18:45 HAV 22:40 A320   
Retour: CU170   28MAY11 HAV 13:45 YUL 17:45 A320   

Hotel Nacional / Chambre Standard avec Dejeuner inclus
 Double        :        668.00 +  290.00  =     958.00  
 Simple         :        908.00  +  290.00  =    1198.00 
 Triple          :        628.00  +  290.00  =    918.00    

Hotel Nacional de Cuba

Mais cette île des Caraïbes est aussi confrontée au vieillissement de sa population. Elle est, avec l'Uruguay et l'Argentine, l'un "des pays les plus vieux " d'Amérique latine. Selon Eugenio Selman-Housein : « Cuba est dans une situation privilégiée, mais doit aussi faire face à de nombreux défis, car c’est une société qui va devoir compter avec un taux élevé de personnes âgées. » Les plus de 60 ans sont près de 2 millions, soit 17% de la population de l’île. Ce pourcentage devrait grimper à 26% en 2025 (3 millions), ce qui a des conséquences sur la productivité du pays en raison de la diminution de la population active.

Dr. Selman Housein

Au Québec, le vieillissement de la population inquiète aussi. Une bonne partie de nos gens du bel âge vont finir leurs jours dans des résidences mises en place pour eux. Que ce soit de leur plein gré ou parce que leurs enfants en ont décidé ainsi, ils souffrent de solitude et n’obtiennent guère le respect qui devrait leur être alloué. Ces êtres riches de savoir et d’expérience sont confinés à s’occuper avec du bingo ou d’autres activités superflus sans avoir la chance de partager un peu de leur savoir. Les aînés sont de véritables bijoux de notre société. Ils possèdent l'expérience et le savoir d'une vie. Nos grands-parents détiennent toute une sagesse et devraient pouvoir la partager avec les plus jeunes. Malheureusement, dans la majorité des pays occidentaux, les choses ne se passent pas ainsi.

De lors, avec le vieillissement de la population, nous voyons déjà les problèmes apparaitre ; le manque de ressources hospitalières, de logis pour aîné à prix modique, de logements dans les résidences ou de budget pour aller y vivre. Nous le voyons présentement et nous le verrons de plus en plus, c’est-a-dire la pauvreté chez les aînés, la solitude, l'ennui, la dépression. Ainsi, notre société devrait prendre en exemple des pays comme Cuba et adopter un changement de valeur drastique. Dans ce pays du sud, les aînés sont intégrés dans les familles. Ils sont respectés et aimés de leurs proches. Au Québec, en 2011, les ressources commencent déjà à manquer dans les résidences pour aînés et en hôpitaux. Ainsi, ce changement de valeur doit être adopté au plus vite et il nous faudra prendre en considération le concept de maison intergénérationnelle avant que les babyboomers n’atteignent un âge très avancé..

Voilà les grandes lignes de notre documentaire ; parler de longévité, de ses secrets, des avancées en la matière, mais aussi des problèmes que le vieillissement comporte dans les deux pays exposés. Ce parallèle permettra, en autre, de bien comparer la forme de respect très différente accordée respectivement aux aînés. Le tout en laissant une grande place aux paroles des centenaires du Québec et de Cuba. Ce sont d’eux que nous parlons, donc il est primordial de les écouter. Évidemment, la présence d’experts en la matière comblera l’information nécessaire.

Idée maîtresse

La vieillesse est une belle expérience et vivre au-delà de cent ans sera envisageable pour les générations à venir. Mais encore faut-il que nos aînés soient entourés de leur famille et obtiennent des services adéquats.

Dans une société où l’on ne se soucie guère de nos aînés, il est pertinent et primordial que ce documentaire voit le jour afin de conscientiser les Québécois aux problèmes inhérents reliés au vieillissement de la population. Nous avons le souhait de faire rendre compte à la société québécoise que nos valeurs envers nos aînés sont différentes de la majorité des pays du monde et qu’il nous faut rapidement adopter des changements de mentalités. Il est vrai qu’il est beau et enchanteur de parler de longévité, mais en quoi est-il intéressant de vivre vieux si nous sommes sans famille et sans logis adéquat ?

(514) 871-5100 / 927-6057
(514) 453-8458
ventes@promo-vacances-soleil.com

Share